Recueillis dans les bureaux de l'Indre par des postiers collectionneurs, les très nombreux objets exposés retracent plus d'un siècle d'histoire postale.

Documents d'archives, mobiliers, uniformes, objets du quotidien sont autant de témoignages de l'attachement des berrichons à ce service public dont la noble mission est de «relier les hommes».

 

Le hasard, la rencontre de Norbert Paganelli de La Poste, du maire de Prissac et de «Chocolat» alias M. Cotinat, fondateur du musée agricole. Dans le cadre de l'animation des zones rurales, il paraît opportun d'aider le musée de la machine agricole en apportant l'aide de La Poste. Depuis longtemps André Ballereau, puis François Wurtz (tous deux à la Direction départementale de l'Indre) ont commencé à conserver de tout: documents, matériels en tout genre; aidé en cela par le corps de l'inspection principale et l'ensemble des bureaux du département. Tout s'entasse à Châteauroux encombrant cave, placard et couloirs.

Et puis, c'est le grand jour. Sous la décision de Bruno Etienne, alors directeur et de Jean Lasaires responsable de la communication, la création du musée est prise.

Il faut trouver un thème et un nom. Celui des Amis du Facteur Rural est retenu. Cela correspond tout à fait à Prissac et au département de l'Indre. C'est également un clin d'oeil au facteur François immortalisé par Tati dans son magnifique «Jour de Fête» film tourné dans notre département à Sainte Sévère sur Indre.

Une première salle du musée est créée en 1994. On y trouve sacoches, costumes, une collection quasi complète de boîtes aux lettres (en bois pour les premières, en jaune, en bleu), une voiture, un cyclo, des calendriers, des griffes... et un historique en photos de l'histoire du facteur à travers les âges.

Il n'y a pas assez de place ; la municipalité va doubler la superficie d'exposition. C'est alors une grande salle de tri qui va être réalisée. Ce sont bureaux, mobiliers, casiers de tri (du temps de George Sand jusqu'à nos jours) qui vont venir s'installer accompagnés du matériels d'époque.

En 1996, vient se joindre aux deux musées l'espace Gutenberg. Une magnifique imprimerie qui tourne et édite toute la publicité de ces trois musées.

2003, nouvelle étape, la parution d'un article dans Jourpost «Message en grand dans les bureaux de poste» provoque la rencontre de Jacky Faure et François Wurtz. La décision de créer une association type 1901 est enfin prise. Mme Bertaud (directrice de La Poste), M. le maire de Prissac vont donner alors avec enthousiasme leur appui dans cette nouvelle aventure.

Locations of Site Visitors

L'expo 2017